Journal d’une résidence d’architecture à Sauveterre-de-Guyenne

logo traversée

LA RESIDENCE n°5/5

Rédigé par Manon Ravel / 17 avril 2021 / Aucun commentaire








Mode d’emploi

Huit affichages ont pris place à Sauveterre : vous en découvrirez cinq en centre-bourg (carte du centre-bourg au recto), les trois autres vous emmèneront vers Saint-Romain, le Puch et Saint-Léger (carte de la commune au verso).

Ce journal à la main, déambulez et n’ayez pas peur de vous perdre dans la bastide  : aucun parcours n’est imposé, vous pouvez commencer par l’affichage n°1, n°4 ou n°7.


Si vous voulez jouer…

Vous découvrirez, sur chacune des huit créations, une boussole « à voir aussi » vous invitant à vous diriger vers l’affichage situé à proximité. Par exemple, le panneau fleuri de la rue des jardiniers vous renvoie vers l’affichage suspendu de la petite gare, situé à une centaine de mètres.

Tous les chemins mènent à la place de la République. Sur chaque affichage, nous avons indiqué combien de kilomètres, de pas ou de mètres à vol de palombes vous sépare de ce lieu de vie incontournable. Par exemple, la porte Saubotte est à 0,25km par la route, 357 pas et 269m à vol de palombes de la place de la République.

Ces affichages sont placés sur des lieux que nous avons traversés.

Nous avons parcouru Sauveterre, guidées par ses habitants sur les itinéraires qu’ils souhaitaient nous faire découvrir.

Ces trajectoires ont formé sur la carte des points de croisement, révélant des lieux où nous nous sommes rendues plusieurs fois avec des personnes différentes. Micro et appareil photographique à la main, nous avons enregistré les paroles qui émergeaient tout au long du parcours et sauvegardé les images des endroits où nous nous sommes arrêtées. Souvenirs, idées, constats, habitudes de vie, descriptions… chaque espace traversé a pris une vie nouvelle dans le récit de chacun.

Ces endroits symboliques nous avons voulu les faire parler.

En ateliers, nous avons repris les photographies, les enregistrements sonores des itinéraires parcourus et nous y avons ajouté les prérogatives des Sauveterriennes et des Sauveterriens que nous avons glanées notamment au marché du mardi matin. Nous avons réfléchi au contenu et à la forme de ces affichages avec des résidents du RPA, des salariés de l’ESAT, des usagers de la médiathèque, des agents de la ville et des collégiens. Nous avons recomposé ensuite ce travail d’ateliers avec nos outils d’architecte-scénographe et d’écrivaine.

Voici, aujourd’hui visibles, ces affichages sensibles : ils retracent des récits de vies et des perspectives communes pour Sauveterre.

Bon cheminement dans ce labyrinthe de paroles et d’idées !



Texte écrit par Maire Willaime, écrivaine en résidence à Sauveterre-de-Guyenne.


Écrire un commentaire

Quelle est la troisième lettre du mot dsbl2mi3 ? :